Les courses de chevaux en France et le Pari mutuel

Le PMU ou Pari Mutuel Urbain a vu le jour en 1930. Il s’agit d’une société française qui conçoit, promeut et traite les paris sur les courses de chevaux. Elle se charge également d’enregistrer des paris dans plusieurs points de vente ou à distance. Comme l’exige le mécanisme du Pari Mutuel, le PMU se doit de répartir les mises jouées entre les vainqueurs une fois avoir déduit des prélèvements.

En 2014, le PMU était la première entreprise de paris hippique sur l’ensemble du continent européen. Cette même année, il était second sur le classement mondial après le pari mutuel du Japon avec environ 6,5 millions de joueurs et un chiffre d’affaires avoisinant les 10 milliards d’euros. Malgré ces chiffres honorables, le PMU a aujourd’hui un certain nombre de challenges à relever pour accentuer son développement et augmenter ses performances. Dans un rapport récent, la cour des comptes l’enjoignait, en effet, de poursuivre ses efforts dans ce sens (voir les français et les jeux).

Pour information, la création du Tiercé remonte en 1954 et le Quinté+ en 1989.

Les différents types de courses hippiques

Les courses hippiques se répartissent en trois grandes familles. Il faut savoir que chacune d’entre elles est en rapport à la nature du terrain et l’allure du cheval.

Les courses de galop et de trot s’effectuent sur un terrain plat dépourvu d’obstacles. La course au trot se caractérise par les points d’appui du cheval sur le sol. Concrètement, le trot est une allure symétrique et sautée à deux temps égaux. C’est-à-dire que le cheval doit alterner antérieur droit – postérieur gauche et antérieur gauche – postérieur droit prenant appui au sol simultanément. Pendant la course au trot, le cheval est disqualifié s’il n’a pas momentanément de contact avec le sol. Dans ce type de course, il y a deux sortes d’épreuves, à savoir le trot monté et le trot attelé.

En outre, les courses d’obstacles partagent quelques caractéristiques avec les courses de galop. Les obstacles à franchir sont le seul point de différence entre elles. Ce genre de course se déroule sur des distances de 2 800 à 6 500 m. Dans les courses d’obstacles, il y a les courses de haies (obstacles identiques), le steeple-chase (plus de 4 obstacles différents) et le cross-country (obstacles naturels).

Par ailleurs, les courses à plat sont des courses de galop sans obstacle. Elles se passent sur des distances variant entre 800 et 4 000 m. La distance classique est de 2 400 m.

Les diverses formules de paris hippiques

Il existe nombreuses formules de paris qu’il est essentiel de connaître avant de parier et de se lancer dans le Turf. On citera notamment le simple gagnant, le simple placé, le couplé gagnant, le couplé placé, le couplé, le trio, le tiercé, le Quarté+, le Quinté+, le 2 sur 4 ou encore le Multi. Bien évidemment, ce ne sont que des exemples et il est toujours possible que les Bookmarkers proposent quelques formules « maison ».

Découvrez sur Topcourse les plus gros gagnants de l’histoire du PMU

Découvrez sans attendre les plus célèbres hippodromes de France

Retour en haut